La jeune femme est inspirée de personnages
féminins de "Dirty-Comics".
C'étaient de petites bandes dessinées érotiques de quelques pages mettant en scène des vedettes d'Hollywood ou des héros de comics américains
dans les années 30 et 40.

 

La statue représente la sirène tirée de l'album de
Bob et Bobette "La Nef fantôme".
Ce personnage m'a beaucoup fait fantasmer
dans ma tendre enfance.
Le "Kaproen" gravé au-dessus d'elle était un pseudonyme de Vandersteen durant la guerre. L'allusion sera comprise par les lecteurs Flamands.

 

Le bien le plus précieux du personnage est
un buste de Johnny.

 

Petit hommage à Fabrizio Borrini et à sa
défunte série "Karma".

 

Philippe Cauvin, ici enterré, n'appartient pas à la famille de Raoul Cauvin.
C'est un galeriste parisien.